JE COMPRENDS ENFIN CE QU'EST L'OUVERTURE !

La fiche relative à l'ouverture  en photographie

Une photo bien exposée est le choix d’une combinaison astucieuse des trois paramètres : vitesseouverture et sensibilité (V/O/S).

On peut qualifier la relation entre ces trois paramètres de proportionnelle. En effet en changeant un paramètre, les deux autres vont s'adapter d'une manière linéaire pour obtenir la bonne exposition, et donc une photo bien exposée. Il n'y a pas une seule combinaison de ces trois paramètres qui est la bonne, mais de nombreuses, ce qui permet de faire un choix en fonction de ce que l'on veut obtenir comme résultat.

 

L'ouverture maximale : L’ouverture notée sur l’objectif est dite « maximale ». Elle détermine la capacité d'un l’objectif à accueillir plus ou moins la lumière.

Les objectifs qui disposent de grandes ouvertures maximales sont dit "objectifs lumineux". Ils permettent d’utiliser des vitesses plus grandes en faible lumière. Ils retardent l’utilisation d’un pied ou d’un flash. Ils permettent un plus grand contrôle de la profondeur de champ et procurent une image plus lumineuse dans le viseur, ce qui facilite la mise au point.

L'ouverture est le rapport entre la distance focale de l’objectif (f) et le diamètre de sa pupille d'entrée. C'est une expression notée : f: x ou f/x ou Fx. On modifie l’ouverture pour ajuster la quantité de lumière et modifier la profondeur de champ de l’image.


Les valeurs de l'ouverture  ...f/1.4, 2, 2.8, 3.2, 4.5, 5.6, 8...11, f/22, f/32..Chaque fois que l'on passe d'une valeur à la suivante, la lumière est deux fois moins importante (dans le langage des pros, on parle de perdre un STOP).

Différentes valeurs de l'ouverture en photographieL'ouverture, c’est le diamètre de passage de la lumière à la base de l'objectif. Ce diamètre est variable en modifiant la valeur du diaphragme (pièce mécanique fait de lamelles se refermant en cercle d'un diamètre ajustable). Le diamètre sera réglé plus ou moins grand selon la quantité de lumière à faire entrer. Le réglage du diamètre du diaphragme se fait à partir des commandes de l'appareil photo (automatique ou semi-automatique), mais c’est dans l’objectif que le diamètre du diaphragme change de taille (cas des reflex).

INFLUENCE DE L'OUVERTURE SUR LA PROFONDEUR DE CHAMP

Définition Wikipédia : La profondeur de champ correspond à la zone de prise de vue dans lequel doit se trouver le sujet à photographier pour que l'on puisse en obtenir une image que l'œil (ou un autre système optique acceptera comme nette. Cette zone est fonction de l'ouverture du diaphragme de l'objectif, de la distance de mise au point et de la focale de l'objectif.


VARIATIONS DE LA PROFONDEUR DE CHAMP

Sauf en macrophotographie, lorsque vous faites la mise au point sur un sujet, la zone de netteté s’étend de 1/3 devant le sujet (on parle de premier plan net) au 2/3 arrière (on parle de dernier plan net). Cette zone varie en fonction de plusieurs paramètres.

LA ZONE VARIE AVEC L’OUVERTURE

La règle est la suivante : Plus l'ouverture est grande (f/2.8 - on « ouvre »), plus la profondeur de champ est petite et inversement : Pour obtenir une grande profondeur de champ, je choisis une faible ouverture de diaphragme (« on ferme »).

EXEMPLES

Pour un objectif de 28 mm ouvert à 4 : à 3 m la zone de netteté s’étend de 2 m à 6,1 m.

Pour un objectif de 28 mm ouvert à 11 : à 3 m la zone de netteté s’étend de 1,3 m à l’infini.

LA ZONE VARIE AVEC LA FOCALE

Un autre  facteur influe sur la profondeur de champ : c’est la focale utilisée (50 mm, 200mm, 500mm…).

Les longues focales permettent d’obtenir une faible profondeur de champ, même à de petites valeurs d’ouvertures. A retenir : plus la focale utilisée est longue et plus la profondeur de champ est petite.

EXEMPLES

Pour un objectif de 28 mm ouvert à 4 : à 3 m la zone de netteté s’étend de 2 m à 6,1 m.

Pour un objectif de 300 mm ouvert à 4, à 3 m la zone de netteté s’étend de 2,99 m à 3,01 m.

LA ZONE VARIE AVEC LA DISTANCE AU SUJET

Le dernier paramètre qui influe sur la profondeur de champ est la distance qui sépare l’appareil photo et le sujet photographié. Plus on est proche du sujet, plus la profondeur de champ sera faible, et inversement : plus on est éloigné et plus la profondeur de champ augmente.

EXEMPLES

Pour un objectif de 28 mm ouvert à 4 : à 3 m la zone de netteté s’étend de 2 m à 6,1 m. 

Pour un objectif de 28 mm ouvert à 4 : A 10 m, elle s’étend de 3,7 m à l’infini.

LA ZONE VARIE AVEC LE TYPE DE CAPTEUR

La profondeur de champ varie aussi en fonction du type de capteur (Plein format, APS-C etc…). Plus la taille du capteur est grande, plus la profondeur de champ est faible, et inversement : plus le capteur est petit et plus la zone de netteté est grande.

Enfin, il existe sur les reflex un bouton nommé « testeur de profondeur de champ » qui permet de visualiser la profondeur de champ avant de photographier.

EN RESUME, QUE PEUT-ON RETENIR ?

Pour obtenir un bokeh, on utilise un objectif lumineux (avec une grande ouverture), un objectif macro ou un téléobjectif. La qualité" du bokeh est fonction de la qualité des lamelles métalliques constituant le diaphragme (qualité de l'objectif), sauf pour les hybrides. Ce flou (bokeh) est aussi fonction de la focale (il est plus facile d’obtenir un bokeh avec un télé-objectif qu’avec un grand angle) et de la distance au sujet (plus près que de loin).

La maîtrise de la profondeur de champ est  indispensable pour la prise de vue. Elle permet de mettre en valeur un sujet (paysage ou de portrait)

EXEMPLES DE PHOTOS AVEC UNE GRANDE OUVERTURE

Examinons ces quatre photos animalières. Les deux oiseaux (l'Autour Gabar et le Martin pêcheur Malachite © Michel Lacroix) ont été photographiés au téléobjectif avec une grande ouverture de f/4 ce qui donne deux très jolis bokehs. De même les deux mammifères (Cerf elaphe de Gérard Mignard et Chevrette de Didier Cantin) ont été également photographiés au téléobjectif ouvert à 4. Le but de ce choix était de mettre les sujets en valeur.

autour gabar © Michel Lacroix   Martin pêcheur malachite photographié au Lac Baringo © Michel Lacroix
L'Autour Gabar et le Martin pêcheur © Michel LACROIX
cerf elaphe © Gerard Mignard   chevrette © Didier Cantin
Brame du cerf © Gérard MIGNARD   La chevrette © Didier CANTIN

 


EXEMPLES DE PHOTOS AVEC UNE PETITE OUVERTURE

Pour les photos de paysages, on privilégie généralement une petite ouverture (par exemple f/14) pour obtenir une grande profondeur de champ, La photo est nette de près et de loin.

Dans ces deux exemples, pris juste avant le passage du Tour de France à La Tranche-sur-Mer, l'ouverture a été volontairement choisie à f/14 afin d'avoir un maximum de profondeur de champ. Le but de ce choix était d'obtenir un ensemble net.

Pour aller plus loin sur la profondeurs de champ, voyez cet article.

Deuxième exemple de la profondeur de champ pour une ouverture de la focale à 14   Exemple de la profondeur de champ pour une ouverture de la focale à 14

Beaucoup de photographes amateurs ont des difficultés pour comprendre que f/4 représente une plus grande ouverture que f/22. C'est ainsi. Au fait, on écrit f/3.5 et non pas f/3,5 et on parle de "points" pour les ratios économiques (PIB, croissance...), on s'américanise hélas !

 

L’ouverture fait donc partie, avec la vitesse et la sensibilité ISO, des 3 paramètres permettant de contrôler l'exposition d'une bonne image.

Télécharger la fiche n° 6 : Vitesse-Ouverture-Sensibilité

Site des photographes tranchais © ATPA