Le spectre lumineux se décompose en un dégradé de couleurs allant du violet au rouge. L'ensemble des fréquences des ondes lumineuses forme le spectre des teintes qui s'échelonnent des infrarouges aux ultraviolets.

Le spectre lumineux

Associer les couleurs en photographie n’est pas chose facile mais c’est incontournable. Avant de régler la Balance des Blancs de votre appareil, je vous propose un petit article qui vous aidera, je l’espère, à ne pas y toucher et à voir la vie plutôt en rouge, en vert ou bleu.

DOMPTER VOS COULEURS

De tous temps, les peintres et les graphistes ont tenté de mettre les couleurs en harmonie. Il tentent de les assembler suivant des codes bien particuliers. Encore faut-il les connaître !

Les couleurs nous aident à décrire le monde qui nous entoure, un monde tout en couleurs. Elles sont partout, nous accompagnent quotidiennement et nous suggèrent des émotions. Elles sont dites « harmoniques » lorsque qu’elles produisent un plaisir pour l’oeil.

D’une manière générale, les couleurs et les contrastes qu’elles induisent dans les photos constituent un outil supplémentaire de la composition photographique.

MAIS C’EST QUOI UNE COULEUR ?

La couleur est la perception par l’œil d’une ou de plusieurs longueurs d'onde. L’oeil humain transmet un message électrique au cerveau qui l’interprète par une couleur. La connaissance des couleurs est liée fortement à notre culture et nos conventions culturelles.

CERCLE CHROMATIQUE (Johannes Itten)

C'est le chimiste français Michel-Eugène Chevreul qui utilisa le premier un cercle chromatique. Cette représentation est un document de référence en matière d'harmonie des couleurs.

Bryan Peterson, dans son livre "Jouer avec la couleur", compare "le cercle chromatique au volant d'une voiture. Il nous conduira dans de belles aventures, mais pourra tout aussi bien provoquer des accidents, si nous ne faisons pas attention."

cercle chromatique

L’ensemble des couleurs est représenté conventionnellement par un cercle chromatique (ou disque) qui contient les 3 couleurs primaires, les couleurs secondaires et les tertiaires qui résultent de mélanges effectués dans un ordre bien particulier.

LES TROIS PRIMAIRES OU FONDAMENTALES :

Elles sont dites « primaires » car elles ne peuvent pas être reproduites par mélange d’autres couleurs, mais en plus, lorsqu’on les mélange, on obtient toutes les autres couleurs.

Il s'agit du rouge, du jaune et du bleu (appelées aussi couleurs primaires soustractives).

primaires 2

Sur le cercle chromatique (c’est une représentation des couleurs qui se succèdent dans l'ordre de celles d’un arc-en-ciel), les couleurs primaires sont alors placées à 120° les unes des autres.

Pour la synthèse additive (On mélange les lumières), les couleurs primaires sont le rouge, le vert et le bleu. Les écrans d’ordinateurs et de télévision fonctionnent suivant ce principe (RVB). Les couleurs additives secondaires sont le cyan, le magenta et le jaune.

Pour la synthèse soustractive (on combine l’absorption des couleurs primaires), les couleurs primaires soustractives sont le rouge, le jaune et le bleu. On utilise ce procédé en peinture, en impression.

Le concept global reste le même pour les deux systèmes. Pour la suite de l’article, nous nous intéresserons uniquement à l’harmonie des couleurs qu’il convient de rechercher en photographie. On ne parlera donc, dans la suite de cet article, que des couleurs rouge, jaune et bleu et de leur combinaison.

LES TROIS SECONDAIRES :

Les 3 couleurs, dites secondaires, sont obtenues par mélange à parts égales des couleurs primaires deux à deux. Sur le disque chromatique, les couleurs secondaires alternent avec les primaires et sont situées à 120° les unes des autres.

Il s'agit de l'orangé (rouge+jaune), du vert (jaune+bleu) et du violet (bleu + rouge). Elles sont appelées aussi couleurs secondaires soustractives.

Les 3 couleurs secondaires

LES SIX TERTIAIRES :

Si on mélange à nouveau une primaire avec une secondaire, on obtient une couleur tertiaire. On obtient ainsi 6 couleurs tertiaires.

Il s'agit du vermillon (jaune + rouge), de l'ocre (jaune+orange), du vert chartreuse (jaune +vert), du turquoise (bleu+vert), l'indigo (bleu+violet) et du pourpre (rouge + violet).

Les 6 couleurs tertiaires

Au total, le disque chromatique contient 3 primaires, 3 secondaires et 6 tertiaires.

LES INTERMEDIAIRES :

Une couleur « intermédiaire », est une couleur obtenue en mélangeant, en proportion inégale, deux couleurs secondaires. On retrouve ces couleurs sur le pourtour du cercle chromatique.

ALORS, COMMENT HARMONISER ?

Différents schémas sont possibles à partir de la position des couleurs sur le cercle chromatique (disque). Mais ceci est pour un autre article à venir.

 

Site des photographes tranchais © ATPA