LE PARC DES FLORALIES

LES ORIGINES

En 1952, un ingénieur hollandais, Mr Matthysse, trouve à La Tranche un terrain idéal pour y introduire la culture des oignons à fleurs. Sablonneux, calcaire, irrigué et d’une grande douceur de climat. Les cultivateurs développent alors la culture des fleurs à bulbes : tulipes, narcisses, glaïeuls… plus rentable que celle des légumes.

Début des années 60, la production de tulipes à La Tranche devient importante. Quelques tranchais de l’époque visitent alors un parc hollandais et reviennent avec des idées à transmettre. L’idée de la création d’un par en Vendée est née. S’inspirant du parc hollandais de Keukenhof, des bénévoles créent une association qui va négocier la concession d’une partie de la zone forestière, qui constituera le Parc.

LES FLORALIES D'ETE

parc Floralies II
La disposition du Parc des Floralies

Le sous-bois est aménagé, des spécialistes créent des chemins, parterres. L’irrigation est mis en place. Inauguré le 11 mars 1962, le parc est géré par l’association jusqu’en 1996. Un document édité par la « Mémoire tranchaise » précise que le parc comptait en 1970, 400 000 tulipes, 100 000 jacinthes, 200 000 narcisses, 500 000 muscaris et 200 000 anémones.

Parmi les différents variétés de tulipes, 2 portent désormais des noms spécifiques : la côte de lumière et la tranchaise.

Photo du parc des Floralies de la Tranche sur Mer durant les Floralies d'été   A l'époque des Floralies d'été, le parc présentait des milliers de fleurs
Les Floralies d'été ont duré jusqu'en 1996   
Le parc des Floralies en fleurs pendant la période des Floralies d'été   Photo du parc  durant les Floralies d'été à La Tranchesur-Mer
Le Parc tel qu'il se présentait durant les Floralies d'été

Grâce au parc, la renommée de La Tranche dépasse rapidement les frontières de la région. Au printemps 1974 on y compte 100 000 visiteurs. C’est la grande époque de la Fête des Fleurs et des Floralies Tranchaises, « la Petite Hollande ». Les Floralies d’été ont duré jusqu’en 1996.

Le parc a sans cesse évolué. Aujourd’hui, il est géré par la commune. Un cinéma et un pôle Culturel occupent une partie de ce parc à l’emplacement d’anciens bâtiments. La grande verrière de l'époque se situait dans la partie basse occupée par le grand Tivoli et la petite verrière a laissé sa place à une tyrolienne.

La grande verrière  du Parc à l'époque des Floralies d'été
La grande verrière animée

Ensuite, le Parc s’endort ensuite jusqu’en juin 2013. Un groupe de bénévoles, aidé par la municipalité, en nettoie alors une grande partie. Rouvert au public sur 6 hectares, il devient parc de loisirs, accueille la faune et la flore des paysages vendéens et propose, en saison, de nombreuses animations.

Des expositions photos permanentes sont installées le long des chemins et invitent les visiteurs à s'y promener, notamment "Tranche d'images" qui présentent , depuis 2016, des sites remarquables de La Tranche, "Les oiseaux du Monde, de France et de Vendée". "La fleur s'expose aux Floralies" est installée depuis juillet 2019. Enfin une exposition patrimoniale, présentée par Marc PRIOUZEAU, est installée plus loin dans le parc.

Le rucher du Parc des Floralies à La Tranche-sur-Mer   L'Hôtel à insectes du Parc des Floralies à La Tranche-sur-Mer
Le Parc des Floralies, son rucher et son hôtel à insectes

 Le Parc des Floralies et le Pôle culturel à la Terrière quartier de La Tranche-sur-Mer

Un panneau (La Tranche-sur-Mer, le Parc et le pôle des Floralies) réalisé par "Les Photographes tranchais" en partenariat avec "La Mémoire tranchaise" et "Autrefois La Tranche", est visible, comme 19 autres panneaux installés dans le Parc.

Ils guident les visiteurs et retracent l'évolution dans le temps d'endroits remarquables de la commune. L'exposition photos est permanente (© 2016).

Site des photographes tranchais © ATPA