SORTIE SUR LA RIVIERE VENDEE

LE 27 MARS 2019

Le lac de Chassenon


Une belle journée bien ensoleillée malgré un petit vent un peu frais.

Plusieurs objectifs nous étaient proposés : d’abord, finir notre promenade le long de la rivière Vendée pour l'exposition interclubs, et les exercices photographiques  du jour : réaliser une composition symétrique, une silhouette à contre-jour et un cadre dans le cadre…

En matinée, nous avons commencé par faire des photos de la rivière « Vendée » cachée dans le lac de Chassenon. La direction de la communauté de commune « Vendée Sèvre Autise » nous a ouvert exceptionnellement le site, fermé en mars.


La retenue d'Albert


Nous nous nous sommes promenés seuls sur le site, à peu près à 200 m de chaque côté de l’entrée. L’endroit était très calme, mais comme les possibilités de clichés étaient un peu réduites, nous sommes allés ensuite à la retenue d’Albert, un peu plus loin, où la rivière Vendée fait de très jolis méandres.

Après, nous sommes partis vers Nieul sur l’Autise, à environ 5km, où nous avons déjeuné à l’Auberge du cloître. Merci à nos deux organisatrices, parce que le repas était vraiment très bon. C’est une adresse à retenir !


La meunerie


Vers 14h, nous avons continué par la visite guidée de la Meunerie, sous la conduite d’un meunier actif et bienveillant. Les moutures des différents blés n’ont plus aucun secret pour nous et quelques-uns n’ont pas manqué d’en rapporter des preuves.

De là, nous nous sommes dirigés vers l’abbaye royale Saint-Vincent, au bout de la rue. Ce bijou de l’art roman trône au cœur du Marais poitevin.

Protégée au XIIe siècle par Aliénor d’Aquitaine, elle témoigne encore du rayonnement spirituel et de l’effervescence économique du bas Poitou au Moyen Âge. Sous la conduite de notre guide, qui nous a fait partager ses connaissances avec beaucoup d’enthousiasme, nous avons visité d’abord l’église St Vincent, dont la construction primitive remonte au XIe siècle.


eglise st vincent


Sur la façade, nous avons admiré les chapiteaux des colonnes où se nichent des animaux fabuleux.


animaux


De nombreuses transformations au cours des siècles n’ont pas altéré cette architecture du Poitou roman. Une porte ouvre sur l’abbaye, qui a longtemps été habitée par des chanoines réguliers.


abbaye royale Saint Vincent


Nous avons pu visiter le cloître, la salle capitulaire, un grand vaisseau dont la voûte en berceau a été remaniée au milieu du XVIIe siècle, la Chapelle des Chabot qui montre en son centre la pierre tombale d’un abbé du XIVe siècle, le réfectoire, le dortoir, le jardin des simples…Une passerelle extérieure longe une façades de l’abbaye et nous offre une exposition sur des instruments de musique médiévaux et des exemples de sculpture romane.


abbaye


Elle nous fait redescendre vers l’accueil, le magasin et la sortie. Et c’est plein de nouvelles connaissances que nous nous sommes dit au revoir !

Site des photographes tranchais © ATPA