MAITRISER LA PROFONDEUR DE CHAMP


  • SE PRENDRE EN MAIN
  • AVEC QUEL OUTIL ?
  • LA PROFONDEUR DE CHAMP
  • LES LIMITES DE LA PROFONDEUR DE CHAMP
  • LA PDC VARIE AVEC LE TYPE DE CAPTEUR
  • LA PDC VARIE AVEC LA FOCALE
  • LES LONGUES FOCALES
  • LES PETITES FOCALES
  • LA PDC VARIE AVEC LA DISTANCE AU SUJET
  • LA ZONE DE NETTETE VARIE AVEC L’OUVERTURE
  • EN RESUME, QUE PEUT-ON RETENIR ?
  • LES REGLES A RETENIR
  • EXEMPLES DE PHOTOS AVEC UNE GRANDE OUVERTURE
  • EXEMPLES DE PHOTOS AVEC UNE PETITE OUVERTURE

Afin de maitriser la prise de vue en photographie, la connaissance de la profondeur de champ (PDC) est incontournable. Sa mise en oeuvre permet de mettre en valeur le sujet que ce soit en paysage ou en portrait. Elle joue un rôle fondamental en matière de composition photographique.

profondeur de champ article

En maitrisant ce concept, en dosant et en apportant plus ou moins de flou ou de netteté au sujet, vous améliorez vos images et vous mettez en valeur votre créativité, vous passez concepteur de l’image.

SE PRENDRE EN MAIN

Les menus ou les molettes des reflex, des bridges et des compacts vous proposent une quantité incroyable et inimaginable de fonctions : paysages, portraits, neige, couchers de soleil, bébé, sport... toutes ces fonctions ont, en fait, été décidées par les ingénieurs du bureau d’études ou les commerciaux des fabricants. C’est à celui qui en proposera le plus !

En utilisant ces fonctions, vous ne maitrisez rien du tout ou pas grand chose, vous faites totalement confiance à la programmation de ces fonctions et à votre appareil. Cela fonctionne souvent, mais avec ces modes, vous n’exprimez pas ou plus toute la créativité qui est en vous.

Plutôt que de laisser les automatismes décider à votre placer, pilotez donc votre appareil et accordez volontairement plus ou moins d’importance à votre sujet.

Tentons de voir les différentes solutions qu’apporte la maitrise de la profondeur de champ dans le traitement du sujet en photographie.

AVEC QUEL OUTIL ?

priorite ouverture

 Pour adapter la profondeur de champ, je vous conseille d’utiliser le mode « priorité à l’ouverture » de votre appareil. Pour cela, vous allez mettre en oeuvre le mode Av (ou A, selon les appareils), qui va permettre de choisir l'ouverture de diaphragme, l'appareil se chargera de régler la vitesse en fonction de la sensibilité.

LA PROFONDEUR DE CHAMP (PDC)

Définition Wikipédia : La profondeur de champ correspond à la zone de prise de vue dans lequel doit se trouver le sujet à photographier pour que l'on puisse en obtenir une image que l'œil (ou un autre système optique) acceptera comme nette.

LES LIMITES DE CETTE PDC

Sauf en macrophotographie, qui obéit à d'autres règles spécifiques, lorsque vous faites la mise au point sur un sujet, la zone de netteté s’étend de 1/3 devant le sujet (on parle de premier plan net) au 2/3 arrière (on parle de dernier plan net). Cette zone varie en fonction de plusieurs paramètres (l’ouverture, la focale et la distance de mise au point).

Bien entendu, les limites de cette zone ne sont pas clairement définies. Avant le tiers de distance situé devant le sujet, l’image est floue, puis, en se rapprochant, on passe progressivement à net, puis à net du tiers avant au deux-tiers arrière (dans la zone de netteté), puis l’image redevient floue progressivement.C’est en fait comme un dégradé de netteté.

Cette zone de netteté est fonction de 4 paramètres qui sont  la taille du capteur de l’appareil photo, la focale de l'objectif utilisé, la distance de mise au point au sujet, et de l’ouverture du diaphragme de l'objectif.

DANS LA PRATIQUE

1.Le premier paramètre n’est pas ajustable. La taille du capteur est, de par sa fabrication, imposée par le fabricant de votre appareil photo. Vous ne pouvez pas la modifier.

2.Le deuxième est ajustable, il s’agit de la focale de l’objectif utilisé (voir paragraphe 2).

3.Le troisième, la distance de mise au point au sujet est imposée par les contraintes extérieures de votre environnement, mais vous pouvez peut-être vous déplacer et donc la faire varier.

4.Enfin, le quatrième paramètre est ajustable facilement. Il s’agit de l'ouverture qui est le principal réglage qui permet de modifier la profondeur de champ.

1.LA ZONE DE NETTETE VARIE AVEC LE TYPE DE CAPTEUR

La profondeur de champ varie en fonction du type de capteur (Plein format, APS-C, compacts etc…). Plus la taille du capteur est grande, plus la profondeur de champ est faible à ouverture, focale et cadrage identiques, et inversement : plus le capteur est petit et plus la zone de netteté est grande.

Ainsi, avec un appareil Compact, doté d’un petit capteur, la profondeur de champ est plus importante qu’avec un appareil APS-C, elle-même plus importante qu'avec un appareil 24x36-Full-Frame à ouverture, focale et cadrage identiques. 

Si vous hésitez dans le choix d’un appareil, ces différences peuvent vous aider à trancher le débat APS-C /24x36-Full-Frame. Le 24x36 permet donc un plus grand contrôle de la zone de netteté.

2.LA ZONE DE NETTETE VARIE AVEC LA FOCALE

Le deuxième paramètre qui influe sur la profondeur de champ est ajustable, il s’agit de la focale de l’objectif utilisée. (25mm, 50 mm, 200mm, 500mm…). Ajustable oui, mais encore faut-il disposer d’optiques supplémentaires.

LES LONGUES FOCALES

Les longues focales (téléobjectifs) permettent d’obtenir une faible profondeur de champ, même à de petites valeurs d’ouvertures. Mais il y a le revers de la médaille, avec l’utilisation de ces téléobjectifs, Il convient de soigner particulièrement sa mise au point et encore plus avec de grandes ouvertures si vous voulez avoir une photo nette. Pour y aider, on peut se servir d'un pied qui évitera de bouger.

EXEMPLE PRATIQUE

Pour un objectif de 300 mm ouvert à 4, à 3 m de distance du sujet, la zone de netteté s’étend de 2,99 m à 3,01 m, soit 2 cm ! (Tables de profondeur de champ). Il est donc impératif de mettre au point sur les yeux pour un portrait, sinon il y un risque de flou car 1/3 avant la distance de mise au point représente 0,66 cm et 2/3 arrière, 1,33 cm. Cela représente peu de distance à plus ou moins de zone transitoire.

La règle à retenir : plus la focale utilisée est longue et plus la profondeur de champ est petite.

LES PETITES FOCALES

Les petites focales permettent d’obtenir de grandes profondeurs de champ. Si vous utilisez un objectif grand angle, l'image sera nette partout, même à grande ouverture. 

EXEMPLE PRATIQUE

Pour un objectif de 28 mm ouvert à 4 : à 3 m de distance du sujet, la zone de netteté s’étend de 2 m à 6,1 m, soit 4,1 m de zone de netteté.

La règle à retenir : plus la focale utilisée est petite et plus la profondeur de champ est grande.

3.LA ZONE DE NETTETE VARIE AVEC LA DISTANCE AU SUJET

Le troisième paramètre qui influe sur la profondeur de champ est la distance qui sépare l’appareil photo du sujet photographié. Plus on est proche du sujet, plus la profondeur de champ sera faible, et inversement : plus on est éloigné et plus la profondeur de champ augmente.

EXEMPLES PRATIQUES

A l’aide d’une table de profondeur de champ (des applications informatiques existent sur le Net), on détermine la zone de netteté pour un objectif donné, en fonction des distances au sujet.

Pour un objectif de 28 mm ouvert à 4 : à 3 m la zone de netteté s’étend de 2 m à 6,1 m, soit 4,1m.

Pour un objectif de 28 mm ouvert à 4 : A 10 m, elle s’étend de 3,7 m à l’infini.

4.LA ZONE DE NETTETE VARIE AVEC L’OUVERTURE

Le quatrième paramètre qui influe sur la profondeur de champ est l’ouverture. C’est VOTRE paramètre ajustable facilement !

La règle à retenir : Plus l'ouverture est grande (f/2.8 - on « ouvre »), plus la profondeur de champ est petite et inversement : pour obtenir une grande profondeur de champ, on utilise une faible ouverture de diaphragme (« on ferme »).

EXEMPLES PRATIQUES

Pour un objectif de 28 mm ouvert à 4 : à 3 m de distance la zone de netteté s’étend de 2 m à 6,1 m.

Pour un objectif de 28 mm ouvert à 11 : à 3 m de distance la zone de netteté s’étend de 1,3 m à l’infini.

EN RESUME, QUE PEUT-ON RETENIR ?

Il existe sur les reflex un bouton nommé « testeur de profondeur de champ » qui permet de visualiser la profondeur de champ avant de photographier. Il faut s’en servir.

Pour obtenir un bokeh (arrière-plan flou), on utilise un objectif lumineux (avec une grande ouverture), un objectif macro ou un téléobjectif. La qualité du bokeh est fonction de la qualité des lamelles métalliques constituant le diaphragme (qualité de l'objectif), sauf pour les hybrides. 

Ce flou (bokeh) est aussi fonction de la focale (il est plus facile d’obtenir un bokeh avec un télé-objectif qu’avec un grand angle) et de la distance au sujet (plus près que de loin).

LES REGLES A RETENIR :

pdc

En conclusion, la maîtrise de la profondeur de champ est indispensable pour une meilleure prise de vue. Elle permet de mettre en valeur un sujet (paysage ou portrait).


EXEMPLES DE PHOTOS AVEC UNE GRANDE OUVERTURE

Examinons ces quatre photos animalières. Les deux oiseaux (l'Autour Gabar et le Martin pêcheur Malachite © Michel Lacroix) ont été photographiés au téléobjectif avec une grande ouverture de f/4 ce qui donne deux très jolis bokehs. De même les deux mammifères (Cerf elaphe de Gérard Mignard et Chevrette de Didier Cantin) ont été également photographiés au téléobjectif ouvert à 4. Le but de ce choix était de mettre les sujets en valeur.

autour gabar © Michel Lacroix   Martin pêcheur malachite photographié au Lac Baringo © Michel Lacroix
L'Autour Gabar et le Martin pêcheur © Michel LACROIX
cerf elaphe © Gerard Mignard   chevrette © Didier Cantin
Brame du cerf © Gérard MIGNARD   La chevrette © Didier CANTIN

EXEMPLES DE PHOTOS AVEC UNE PETITE OUVERTURE

Pour les photos de paysages, on privilégie généralement une petite ouverture (par exemple f/14) pour obtenir une grande profondeur de champ. La photo est nette de près et de loin.

Dans ces deux exemples, pris juste avant le passage du Tour de France à La Tranche-sur-Mer, l'ouverture a été volontairement choisie à f/14 afin d'avoir un maximum de profondeur de champ. Le but de ce choix était d'obtenir un ensemble net.

Pour aller plus loin sur la profondeurs de champ, voyez cet article.

Deuxième exemple de la profondeur de champ pour une ouverture de la focale à 14   Exemple de la profondeur de champ pour une ouverture de la focale à 14

 

 

Site des photographes tranchais © ATPA