Le pavillon de l'Aunis

Nous allons revenir sur les cartes postales de notre exposition photos 2016. Nous avons dit que les très vieilles cartes postales scannées avaient été entièrement revues et corrigées sous Photoshop (réglages, rayures, points blancs, cadrage, passage en noir et blanc, accentuation...). Voyons quelques corrections classiques effectuées à l'aide du logiciel Photoshop Eléments 14.

La retouche (simplifiée) des cartes postales anciennes

Nous allons partir d'une photo du quartier de La Grière, l'un des quartiers de La Tranche-sur-Mer, en Vendée. Voici la photo de départ (1) obtenue après le scan de la carte.  Ses dimensions, avec bordures à l'époque, sont alors de 1203 x 775 px ce qui correspond à un format de 1,55.

Recadrage et redimensionnement :

Nous allons voir si nous pouvons la recadrer au format 3/2 =1,5, c’est à dire celui des pellicules 24x36 mm (mes vieilles habitudes ! ).

Il reste à savoir si on garde les bordures ou pas dans cet exercice. Celle du bas porte la dénomination de la rue. C'est important pour l’identification de l'image, mais pas pour l’exercice. Je décide donc de l'ôter, le nom de la rue sera utilisé en mot-clé.

0.la griere bd   1 la griere recadrage bd
1.Carte postale scannée de départ (Ed Gaby)   2.Réflexions sur le cadrage 1,5, 1,55 ou 1,6 ?

Après examen du recadrage envisagé (2), le format 1,5 correspond aux dimension suivantes  : 1162 x 775 px.  Mais lorsque je visualise le résultat, je m’aperçois que je perds une portion non négligeable de l’image. Cela peut être problématique dans certains cas. Nous garderons donc le format de l’époque : 1203 x 775 px = 1,55. Mais après la suppression des bordures, la taille de l'image finale devient 1105 x 689 px =1,60. (les bordures n’ont pas les mêmes valeurs en hauteur et en largeur et donc le format est modifié. Il passe de 1,55 à 1,6).

Pour l’article en ligne, les images seront réduites à 330 x 206px = 1,60. Quant à la résolution je ne la modifie pas, pour l’instant, durant les opérations de retouche.

Passage en noir et blanc

La première opération que j'effectue est le passage de la photo, d'abord sépia, en noir et blanc. 2 méthodes peuvent être utilisées : la conversion ou l'utilisation des niveaux de gris.

Il n’y a pas trop de difficultés à ce niveau, les réglages sont effectués par le logiciel. La fonction sous Photoshop Eléments que j'utilise est ; « Menu -->Réglages --> Convertir en noir et blanc ».

2 la griere recadrage bd   3a la griere netb bd
Recadrage de la carte sans marge   Conversion de la carte postale en noir et blanc

Nettoyage, dépoussiérage

Viens maintenant un travail délicat et assez long ; c'est le nettoyage.

On grossit l'image à 400% par exemple "Affichage --> Zoom avant", et on supprime les rayures, déchirures et pétouilles. Pour cela, il faut passer en revue toute la surface de l'image. Pour simplifier le travail, on peut découper fictivement l'image en plusieurs parties.

Dans l'exercice exposé, la photo utilisée (3) ne comporte ni grosses rayures ni déchirures, mais des taches à faire disparaître. Pour l'exercice, je les ai entourées par une ligne rouge (4).

3 la griere netb bd   4 la griere petouilles bd
3.Image de la carte postale convertie en noir et blanc   4.Pétouilles sur l'image à éliminer
5 la griere petouilles bd   6 la griere depetouilles bd
Zoom sur les pétouilles de la partie basse de l'image    Image finale nettoyée (rayures, pétouilles, déchirures...)

Pour nettoyer toutes ces imperfections, j'utilise soit l'outil de duplication (on détermine un point d'échantillonnage, on copie donc des pixels d'une partie choisie de l’image pour les appliquer sur une autre partie de la même image) soit l'outil correcteur localisé (on copie des pixels prélevés automatiquement autour de la zone à retoucher et l'outil les applique sur la zone sélectionnée. Il n'y a pas de point d’échantillonnage).

Réglage des niveaux et accentuation du contraste

Le réglage des niveaux permet de corriger la gamme des tons d’une image en réglant les niveaux d’intensité des tons foncés, moyens et clairs. L’histogramme des niveaux sert de repère visuel pour le réglage des tons prédominants de l’image (ma méthode de travail).

6 la griere niveaux bd   8 la griere niveaux bd
 Réglage des niveaux    Image corrigée (cadrage, nettoyage, pétouilles, niveaux)

Et voici l'image corrigée, recadrée, dépoussiérée et réglée. Le contraste semble bon.

L'accentuation

L'accentuation est un peu délicate. Il ne faut pas trop en faire mais en faire un peu pour donner à l'image un peu de peps. "Réglages --> accentuation".

C'est un filtre qui repère, dans des zones, des pixels différents des pixels voisins en fonction d’un seuil choisi. Il augmente ensuite le contraste en fonction de votre choix (gain, rayon et seuil). Pour les pixels voisins, les plus clairs sont éclaircis, et les plus foncés assombris.

Les effets du filtre sont plus visibles à l’écran que sur une impression. Il convient de faire des essais avant l'impression.

10 la griere accentuation bd
L'image finale après une légère accentuation

Et voilà déjà une image un peu plus tonique !

A partir de là, on pourrait continuer quelques retouches. Par exemple, je ne suis pas persuadé que l’horizontalité soit parfaite. Si on observe le bout de la toiture et l’entrée de la maison, on peut imaginer effectuer une rotation de quelques degrés vers la droite, mais maintenant c’est une autre histoire...

Quant au poteau télégraphique, il est de travers. Faut-il le remettre droit ? Hé bien non, parce que les autres sont bien verticaux. Un gros coup de vent, ou un petit coup de trop au bistrot pour les poseurs ? Laissons-le donc dans son jus !

Site des photographes tranchais ATPA