LE PARC DES FLORALIES ET LE POLE CULTUREL

En 1952, un ingénieur hollandais, Mr Matthysse, trouve à La Tranche un terrain idéal pour y introduire la culture des oignons à fleurs. Sablonneux, calcaire, irrigué et d’une grande douceur de climat. Les cultivateurs ;développent alors la culture des fleurs à bulbes : tulipes, narcisses, glaïeuls… plus rentable que celle des légumes.

S’inspirant du parc hollandais de Keukenhof, M. Matthysse, une association de bénévoles et des employés communaux, réalisent le « Parc des Floralies ». Inauguré le 11 mars 1962, le parc est géré par l’association jusqu’en 1996. 

Grâce au parc, la renommée de La Tranche dépasse rapidement les frontières de la région. Au printemps 1974 on y compte 100 000 visiteurs. C’est la grande époque de la Fête des Fleurs et des Floralies Tranchaises, « la Petite Hollande ».

Ensuite, le Parc s’endort ensuite jusqu’en juin 2013. Un groupe de bénévoles, aidé par la municipalité, en nettoie alors une grande partie. Rouvert au public sur 6 hectares, il devient parc de loisirs, accueille la faune et la flore des paysages vendéens et propose, en saison, de nombreuses animations. 

rucher 4   rucher 3
Le Parc des Floralies et son rucher
rucher 2   rucher

 A l’emplacement d’anciens bâtiments, on crée, en 2010, une salle de spectacles et le cinéma Agnès Varda (inauguré en présence de la réalisatrice en personne), c’est le « Pôle culturel des Floralies », centre d’une intense vie culturelle toute l’année.

Le Pôle culturel exposition 2016
 La Parc des Floralies et le Pôle culturel à la Terrière quartier de La Tranche-sur-Mer

 

 

Site des photographes tranchais © ATPA